Cours de Cuisine

Pourquoi des cours de cuisine végétarienne ?

Récolte d’ortie dans mon jardin
(qualités similaires au curcuma)
Au fil de mes cours et stages, vous êtes nombreux à me demander des conseils sur la cuisine végétarienne. De plus, mes deux ans de formation en Yogatherapie sous la direction du docteur Lionel Courdron ont, non seulement enrichi mes connaissances, mais aussi renforcé ma conviction de l’importance de la cuisine végétarienne pour notre santé physique et aussi… mentale. Car, on l’oublie trop souvent, l’alimentation joue aussi sur notre mental et nos émotions. D’où mon envie d’intégrer des cours de cuisine aux retraites de Yoga.
Nandini

 

Que ton alimentation soit ton seul remède ! préconisait Hippocrate

Dans l’Antiquité, on connaissait les rapports entre alimentation et santé. En Occident, depuis que la science a identifié l’intestin comme un « second cerveau », on (re)commence à faire des rapprochements entre certaines maladies, comme la dépression et l’état de notre système digestif directement corrélé à notre alimentation. En Inde, la science ayurvédique conseille depuis des millénaires tel type d’alimentation selon la personnalité ; et en Yoga, « Une nourriture saine « , c’est à dire végétarienne, fait partie des 5 préceptes yogiques prônés par Swami Vishnu Devananda.*

* Les 4 autres préceptes sont : pratiquer des exercices appropriés (asanas), pratiquer une respiration correcte (pranayama) ,  pratiquer la relaxation (Savasana), cultiver des pensées positives et méditer (Vedanta et Dyana).

Pour en savoir + sur les 5 préceptes de Swami Vishnu Devananda 

Pour en savoir + sur notre « deuxième cerveau » : www.yoganandini.com/intestins-et-ayurveda/

 

Exemples de thèmes abordés durant les cours de cuisine

Comment remplacer les protéines animales, comment utiliser les légumineuses d’une manière plus digeste, apprendre à connaître et utiliser les épices, utiliser les algues, etc. Et pourquoi pas apprendre à confectionner une mayonnaise sans œufs, un gâteau sans œufs ni beurre, à utiliser des farines d’épeautre ou de châtaigne pour diminuer ou supprimer le gluten de son alimentation, autant de questions que nous aborderons au cours de ces ateliers. Voici ci-dessous quelques exemples :

 

Utiliser les protéines végétales

Préparation du tofu : source de protéines de qualité, le tofu remplace la viande  pour les végétariens. Malheureusement, à mon avis, il n’a pas tellement de goût, il faut donc le marier avec des épices pour le rendre plus gouteux ou l’intégrer dans des préparations.

Préparation du tempeh : Originaire d’Indonésie, le tempeh, à base de soja  comme le tofu, est plus gouteux que ce denier.

 

 

Utilisation  originales d’épices

Sources de minéraux et de vitamines, les épices sont indispensables à la cuisine végétarienne.  Non seulement, elles nous ouvrent des mondes inouïs de saveurs et de parfums, mais elles permettent aussi de diminuer le sel d’une manière conséquente.

 

Savoir cuisiner les légumineuses

Les légumineuses sont souvent boudées, car elles sont souvent sources de problèmes digestifs. Ce fut mon cas pendant longtemps. J’ai donc appris à les doser ou à les utiliser en graines germées, farines ou flocons, nettement plus digestes, car elles sont une source merveilleuse de fibres et de nutriments indispensables à notre « deuxième cerveau » que sont les intestins.

 

Découvrir des alternatives au blé pour cuisiner sans gluten

 

Sans oublier la confection de délicieux desserts !

Les végétariens sont gourmands, tout le monde le sait ! Le seul problème des ateliers, c’est qu’il faut se retenir de manger les desserts jusqu’à la collation !

 

Les cours de cuisine sont aussi un beau moment de partage… et de fous rires !