Criste marine, une plante à redécouvrir

La criste marine, une plante sauvage au parfum enivrant

J’adore cueillir de la criste marine lors de mes balades sur l’estran.  Entre citron, fenouil avec une légère pointe d’iode, le goût de la criste marine est très particulier et vous rappellera le temps des vacances (si vous n’habitez pas au bord de la mer), lorsque cet hiver vous ouvrirez votre bocal  de pickles, par exemple !

En effet, tout est bon dans la criste marine ! Les feuilles (en fait des folioles verts un peu épais), les graines et les fleurs elles-mêmes.

Où la trouver ?

Ses surnoms évocateurs « perce-pierre » ou « casse-pierre » sont une bonne indication : en effet, la criste marine aime particulièrement les rochers ou les murs de pierre dans lesquels elle se fixe à l’aide de longues racines. En Bretagne, elle est présente sur tout le littoral. Vous la trouverez facilement le long des sentiers côtiers bordés de roches tout au long de l’été. C’est en effet une plante estivale qui renaît au printemps, prospère en été, se pare d’un rose étonnant en automne, avant de disparaître en hiver.

Comment la cueillir ?

Surtout, ne l’arrachez pas ! Coupez proprement quelques tiges avec un ciseau ou, à défaut, un couteau, afin que la plante puisse se régénérer.

Nota : attention, la cueillette de la criste marine est soumis à des quotas. En Bretagne, par exemple, « la quantité de plants ou fleurs autorisée par jour ne doit pas excéder ce que peut tenir la main d’une personne adulte « .

(ARRETE préfectoral N° 2010- 0859 du 21 juin 2010.). Renseignez-vous dans votre région

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *